Historique

Nous situons la création du Centre d’Etude et d’Action sociales en 1935 sous l’impulsion de l’Evêché, dans le cadre d’un secrétariat social.

L’objectif est essentiellement d’être un instrument d’animation du monde rural dans une période de naissance du machinisme agricole, qui demande une adaptation technique, mais également éthique « une nouvelle organisation sociétale.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale,
il faut reconstruire et le C.E.A.S. est un lieu incontournable où se réunissent les personnes physiques et morales pour agir notamment en faveur de la famille (développement de l’Union Départementale des Affaires familiales), du logement (création des structures communes les Castors). Comment améliorer l’éducation populaire? Quelles stratégies économiques adopter?, furent les principaux axes de travail du C.E.A.S.

A partir de 1975
et jusque dans le début des années 8O, le C.E.A.S. s’implante dans le Morbihan en tant qu’organisme de formation vers les aides-ménagères, la Gérontologie, la petite enfance, la lutte contre l’illettrisme, mais aussi mène des études économiques sur la désertification du Centre Bretagne et participe à la formation des élus sur l’avenir de l’Agriculture.

Cependant à partir de 1984,
les collectivités territoriales dans le cadre d’une réorganisation et des champs d’actions qui leur sont confiés, le C.E.A.S. s’approprie un rôle particulier qu’elle garde encore comme un axe prioritaire «  l’aide à l’acquisition du langage usuel comme moyen d’intégration en faveur des personnes non francophones.

Ainsi le C.E.A.S. compte près de :

- 748 apprenants de plus de 106 nationalités différentes.
- 160 bénévoles qui se répartissent cette tâche à VANNES, à AURAY, à LORIENT et à QUIMPERLE.

Participant ainsi à l’application de la Politique de la ville dans le cadre d’accords avec les Contrats Urbains de Cohésion sociale, en intervenant notamment dans les « quartiers ». Le C.E.A.S. tout au long de son histoire a cherché à répondre aux besoins d’une partie de la population.

Sont nés donc très récemment des projets qui se réalisent :

Notons la réussite éducative à VANNES et AURAY
Le programme parents formateurs
L’aide à l’insertion professionnelle de femmes désirant augmenter leur temps de travail

Puis des actions plus « événementielles » lors du 6Oème anniversaire de la déclaration des droits de l’Homme, de la Francophonie. Aide et accompagnement des personnes d’origine étrangère, en difficultés économiques et sociales.

Notons que le C.E.A.S. réalise sa mission avec l’appui des Pouvoirs Publics et reste prêt à agir en partenariat avec les associations locales qui le souhaitent.

Le C.E.A.S. a reçu le prix de l’aide à l’intégration, décerné par le Ministère de l’Immigration , de l’intégration, de l’identité nationale et du développpement solidaire en 2O1O et un Prix spécial de la Fondation S.N.C.F. pour son action de lutte contre l’illettrisme.